art quebec artistes peintre sculpteur
Galerie d'art
Galerie d'art
artiste peintre quebec



Professionnel
    

L'Âme d'une Académie
 [09-01-2013]

REMETTRE À CÉSAR…
 [18-03-2010]

L'Académie présente...
 [24-02-2009]

CRÉATION OU COPIE
 [29-11-2006]

EST-CE NORMAL ?
 [11-03-2006]


Fils RSS    [VERSION PDF]      Par Caroline Bruens | le 2014-03-07

Vivre avec une oeuvre d'art...un investissement!

L'oeuvre d'art... un véritable investissement.

Il est toujours drôle de voir que plusieurs personnes associent le mot art à l’opéra, au théâtre, à la danse, à la musique, aux arts visuels bien sûr, il en est certains toutefois qui accordent l’épithète «c’est un véritable artiste» à leur coiffeur, leur chirurgien, leur boulanger, leur fromager, etc. Pour ma part, les artistes-peintres et sculpteurs sont mes enfants chéris, ceux à qui je réserve une grande partie de mon temps, de mon espace et de mes loisirs.

Quand vous décidez de vivre avec des œuvres d’art vous embellissez votre vie. Vos murs prennent soudainement vie. De plus, l’argent dépensé de cette façon fait partie de votre capital et non de vos dépenses et il s’appréciera au fil du temps. Comment ignorer ce fait, car, bien choisi, l’art ne se limite pas à sa vocation décorative il devient le meilleur investissement de votre portefeuille.

Lors de planification financière, j’ai analysé les valeurs acquises dans les différents portefeuilles. Depuis 1960, les chiffres des adjudications et des ventes en galeries d’art s’allongent pour former des statistiques criantes de vérités. Les œuvres d’art constituent un des meilleurs placements, la meilleure manière de placer votre argent, soit en spéculant ou en agissant de manière plus sécuritaire... plus coûteuse, certes mais, moins risquée en achetant des oeuvres d'art d'artistes déjà reconnus.

Une question se pose encore et toujours : Comment puis-je identifier «l’œuvre d’art» de prédilection, celle avec qui je cohabiterai et qui fera mon bonheur pendant des années et celle qui constituera un pécule à la revente ?

Je me permets de vous donner quelques conseils, je vous invite à les garder à l'esprit si vous êtes intéressé à faire une place à l’art dans votre portefeuille de placements.

Les arts visuels vous intéressent ?

C’est une question vraiment fondamentale. Avant de vous lancer, il est important de vous situer face aux arts visuels : vous êtes novice, vous désirez investir mais les œuvres ne vous intéressent pas, vous êtes passionné d’art mais vous n’avez pas d’expérience quant au marché de l’art.

Il faut savoir que même si la passion ou l’émotion sont du voyage, quand on parle d’investissement il faut laisser ses sentiments en veilleuse et tant mieux si le tableau de la maison de votre grand-père peut devenir une valeur. Plusieurs collectionneurs se sont laissés guider par leur émotions seulement à leur début, on retrouve bon nombre de ces «tableaux» dans les placards de leur maison.

Suis-je bien informé en matière d'art ?

Quand vous investissez dans des fonds ou des actions ou encore en immobilier vous vous informez. Pour tout ce qui touche le marché de l’art il en va de même. Si vous avez suivi des cours d’histoire de l’art, c’est bien, mais pour bien connaître le marché de l’art, il faut y plonger accompagné d’experts objectifs. Cette connaissance et cet intérêt sont vivants… tout comme un cœur, le marché de l’art bat et les activités et mouvements qui s’y déroulent aujourd’hui, feront place à l’univers de demain. Il faut être passionné oui, mais passionné-informé-réfléchi. Contrairement aux autres produits, souvenez-vous que l’œuvre d’art originale est unique ce qui fait de son marché un marché différent.

Pour apprendre à mieux connaître vos goûts en la matière, je vous suggère de commencer à visiter des expositions, des galeries d’art et des musées et bien sûr la galerie d’art de l’Académie. En lisant les biographies, les démarches artistiques et les nouvelles du marché vous saurez mieux comprendre ce qui s’y passe en ce moment. De plus, il nous fait toujours plaisir de vous aider en répondant à vos nombreuses questions concernant les artistes et leurs œuvres.

Plusieurs collectionneurs chevronnés pensent qu’ils savent quoi acheter en matière d’art. Quand vous voyez les succès de certains de vos amis vous vous dites, pourquoi pas moi ? L'art, comme la propriété, a beaucoup à voir avec les affaires, mais il répond encore à certains critères.

L'expérience joue un rôle important dans le processus d'investissement, bien sûr. Même si vous en êtes à vos premières armes en la matière, vous êtes susceptible d’identifier et de comprendre le raisonnement de l’expert dont les conseils vous permettront de comprendre le pourquoi et le comment le marché de l’art fluctue. Vous pourrez ainsi identifier si vous désirez spéculer, investir à court, moyen et long terme, dans tel ou tel style ou genre d’art.

Acheter une œuvre d’art «que vous aimez» ne suffit pas en investissement. Il vous faut apprendre, connaître, comprendre, acheter, conserver etc. Il faut comprendre les tenants et aboutissants de l’ascension et de la chute des valeurs. Il vous faut aussi acheter quelque chose que vous aimez, une pièce avec laquelle vous aurez le plaisir de vivre, à moins que vous ne décidiez de placer votre œuvre dans une voute, certains collectionneurs n’accrochent pas leurs œuvres et les conservent dans des salles ventilées. Ils sont des investisseurs d’art mais non pas des amateurs d’art.

Mais comment rester informé ...?

La lecture spécialisée

Le monde de l'art a ses propres publications, des revues, journaux et l’Académie fait sa part pour vous informer et diffuser les artistes-peintres et sculpteurs. Un bon début, lire la section d'art de votre journal pour le fond général. Dressez la liste de vos artistes préférés, vous y découvrirez les galeries qui représentent l’artiste, les articles le concernant publiés dans les périodiques.

Un site comme le www.artacademie.com est un coffre à outils pour vous aider à mieux comprendre les tendances du marché de l'art.

Travailler avec un expert

Un certain nombre de personnes gagnent leur vie en vous aidant à faire un bon investissement, à acheter la bonne pièce pour vous. Si vous décidez d’investir avec un conseiller, je conseille vivement de travailler avec quelqu'un qui peut fournir des références solides. L'embauche d'un conseiller en art est comme l'embauche d'un autre professionnel - sa réputation et son honnêteté sont primordiaux. À l’Académie nous offrons ce service, nous œuvrons objectivement pour vous aider dans vos choix auprès des artistes, des galeries, des symposiums… pensez-y vous épargnerez temps et argent.

Identifier mes goûts

Quand on parle d’art moderne, contemporain, traditionnel, classique et de beaux-arts, même le mot art est souvent indéfinissable. La plupart des collectionneurs se concentrent sur un époque, un genre ou un style, il privilégie parfois un médium ou un artiste. Il sont ainsi sécurisé ne dépassant pas la frontière du connu. Aimez-vous l’art figuratif, semi-figuratif, abstrait, singulier ou contemporain ?

Quand on parle d'investissement, il existe heureusement des moyens pour mesurer les risques encourus de façon à les éliminer ou du moins pour les diminuer. Comme pour les marchés financiers, le style de l’investisseur doit être pris en compte. La spéculation peut faire partie de vos choix. Il faut que chacun identifie son style et ses désirs afin de diversifier son portefeuille ou sa collection. Il faut comprendre pourquoi et comment l’art moderne, ancien, classique ou contemporain vous conviennent et pourquoi ?.

L'art est-il un bon investissement ?

À mon opinion, je dis OUI, OUI, OUI. Si vous considérez que le passé est garant de l’avenir et que vous aimez vous appuyer sur des statistiques et sur des avis d’experts collecteurs de données depuis les années 1960’ et bien je vous réponds OUI.

Tout comme vous vous documentez avant d’acheter une maison, une auto, des actions, des fonds… et bien en art il vous faut faire de même. Au lieu de vous fier uniquement à vos goûts ou votre instinct, il vous faut faire affaire à des spécialistes qui analysent logiquement et par études comparatives et confirmeront vos choix.

Il est toujours possible, évidemment, comme dans tous secteurs de subir des pertes. Une chose à se souvenir. En complément de votre liasse d’actions de mines ou des prospectus des différentes compagnies, vous aurez le plaisir d’accrocher une œuvre d'art à vos murs ou des sculptures sur des socles agrémenteront votre intérieur au fil des ans. L’œuvre a déjà rempli sa mission primaire, vous faire plaisir jour après jour, ensuite elle remplit sa mission secondaire… celle de s’apprécier financièrement jour après jour. D’où l’importance de porter votre choix sur une œuvre de valeur, une œuvre originale.

Établir un budget

Quelle est la valeur de votre œuvre ?

La valeur de l’œuvre d’art dépend de plusieurs facteurs. Il faut tenir compte de la carrière de l’artiste, de la qualité du tableau ou de la sculpture, il faut savoir si l’œuvre choisie est une œuvre phare, typique du travail de l’artiste, est-ce une œuvre phare ? Est-ce que les erreurs qu’on y retrouve cotribuent à la plus-value ou au contraire dévalue la pièce.

Il n’est pas uniquement question de goût mais bien de respect de critères, d’expérience et de maîtrise de techniques, de sensibilité, d’originalité et j’en passe.

Si vous désirez vous éloigner des tendances, il vous faut aller à la découverte et prendre des risques. Dans la vie, tout le monde le sait, les risques peuvent être contrôlés, donc, minimisés. Tous les indicatifs additionnés diminuent votre risque, le temps se charge du reste. Tout comme dans le marché des actions, il ne faut pas être pressés pour revendre une œuvre d’art avec un large bénéfice, il faut savoir conserver le temps jouera en votre faveur. Il faut savoir qui acheter, ou et quand il faut le vendre. À moins d’avoir procédé à un achat très bas, les circonstances favorables dépendent du temps qui peut facilement s’étaler sur plusieurs décennies, l’offre et la demande qui créent la rareté, la qualité de l’œuvre proposée aux collectionneurs, une œuvre phare, une bonne période, l’unicité de l’œuvre sont les composantes et identifient les bonnes règles pour vendre.

L'art n'est pas un domaine dans lequel les investisseurs font de l'argent rapidement, à moins de spéculer et d’être très chanceux. L'art peut s’apprécier au fil des années, voire des décennies. En bref, il n'y a pas de bonnes règles sur le moment de vendre.

Les prévisions

Quand on crée les statistiques sur les prix des œuvres, qu’on suit pas à pas, jour après jour la démarche artistique et les résultats obtenus au fil des ans, quand on scrute des centaines d’œuvres par jour, on peut séparer l’ivraie du bon grain, on peut donc accompagner les collectionneurs dans leur démarche d’acquisition. La plupart des collectionneurs obtiennent des rendements de plus ou moins 15% sur leurs investissements. Mon mari, Louis Bruens, a vendu des Riopelle dans les années 60’ pour 1200 $ à 1500 $, ses pièces s’envolent actuellement pour plusieurs millions… Il en est de même pour Lemieux, le Groupe des Sept, Fortin, etc.

Relève, artiste en émergence, … maître vivant, décédé ???

La diversification de votre portefeuille vous a conduit à désirer investir dans les œuvres d’art. Pour vous sécuriser il est important qu’après avoir obtenu les meilleures conditions d’achat, le rapport qualité/prix, cette règle de base de l'investissement qui s’applique. Vous pouvez faire des profits dans tous les cas de figure, seul le risque est différent. Il est beaucoup plus difficile à repérer une étoile montante, surtout si vous êtes débutant.

Au début, vous devriez vous en tenir à des valeurs plus sures, des artistes établis et expérimentés autant que possible. Un artiste célèbre et établi peut créer une «croûte» et l’acquisition peut se révéler une catastrophe. Pour éviter la spéculation de somme importante, il faut aussi connaître la stratégie marketing de l’artiste. Acheter bas, vendez haut. Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. 

Qu’en pense le monde de l'art

La route d’un artiste est ponctuée d’embûches et la compétition est forte. La voie du succès comporte de nombreuses étapes. Certains artistes font cavalier seul, d’autres ont des agents, des galeries qui les représentent, ce qui facilite les contacts leur permettant de vendre leurs œuvres.

 

Le cumul des opinions et des critiques positives est significatif mais ne représente pas une garantie bien sûr. Ses opinions sont importantes car elle véhicule l’opinion du monde des arts à une époque donnée et établissent la notoriété de l’artiste et d’une certaine façon le prix du marché.

Vous devez prendre tous les moyens nécessaires pour réduire les risques. Vous comprendrez qu’il est normal de conclure que la diminution du risque signifie la plupart du temps des prix plus élevés parce que la demande pour ces œuvres sera plus grande. Tout comme dans les autres types de placement, acquérir une œuvre d’un artiste inconnu ou peu connu ou assez jeune peut vous permettre d’avoir un retour sur investissement remarquable, ou aucun profit.  

Comme pour toutes les décisions de votre vie, vous êtes le maître de votre destinée.

Investir dans les œuvres d’art de Louis Bruens (1978-1982) Investir dans les œuvres d’art, de Caroline et Louis Bruens (les éditions 1988 et sous forme de livrel de 2005-2014) reste un excellent ouvrage référence et je me ferai un plaisir de vous accompagner dans votre démarche si tel est votre désir.

 

 

 


11 Réaction(s) Écrivez vos réactions à ce texte »

micheline boivin
2014-03-08 @ 20:46:28

Merci beaucoup pour pour ces informations ,très claire et simple .Ce sont des questions que je me demandais depuis longtemps.Je serais intéressé de recevoir d'autres information de ce genre ,les arts me passionne ,J'ai gagné des billets pour le Gala 2013 ...j'ai pas pu fermer l'oeil de la nuit ,merci pour ce beau moment.Peut être un jour je serai parmi vous comme artiste (qui sait)..micheline

jacques sevigny
2014-03-08 @ 21:03:39

l'investissement dans les oeuvres d'art demande une connaissance que peu de gens a moyens MOYENS décident de cultiver et même d'effleurer mais la patience et, la connaissance viennent a bout de tout

Louis Julien
2014-03-09 @ 09:52:22

Tout simplement remarquable...

Bonjour Caroline, ton commentaire sur le marché de l'art représente vraiment le marché actuel et le désir des investisseurs. Combien de fois, avons-nous répondu à ces questions sur 'investir en Art, Oui mais Qui ou Quand'.

Le domaine des Arts possède différentes énergies et il est difficile de bien saisir toute la porté d'un bon investissement. Tout comme toi, je préconise le questionnement du regardeur vis-à-vis son éventuel achat. Lire et comprendre le marché de l'Art apporte beaucoup au futur investisseur. Cependant, il peut aussi s'agir d'un 'Coup de Coeur', un Wowwww la plus belle oeuvre que j'ai vu de ma vie !!! À cette question, je répond: 'Acheter là car vous allez vous dire toute votre vie, que j'aurais dût l'acheter et elle hantera vos rêves toute votre vie.'

Mais si vous désirez profiter de l'Art comme moyen sûre à l'investissement, vous vous devez d'analyser votre capacité à comprendre le marché de l'art et à saisir la bonne occasion. Un Artiste qui produit des Oeuvres Uniques, jamais vu, un Style complètement nouveau, une approche qui bouleverse et bien... dites-vous que cet artiste a de bonnes chances d'écrire l'histoire...

Sur ce, félicitation encore Caroline pour ce commentaire qui reproduit bien la réalité du domaine du Marché de l'Art. Bravo !!!

Maev Marchini
2014-03-09 @ 09:57:56

Bonjour Caroline,

Oui je suis tout à fait d'accord avec vous pour votre prise de position et exposé lucide aux futurs acheteurs et collectionneurs. Ils sont le pivot du marché de l'art. Personnellement je pense aussi que le guidage et l'orientation des artistes est aussi fondamental. Beaucoup d'artistes désirent arriver à se faire connaître, mais seulement une petite minorité y arrivera. La sélection est fonction du talent de l'artiste, de son style, et de ce que les médias en font. Il est important de savoir qu'il y a beaucoup d'appeler par l'art mais peu d'élus. Oui la motivation et les explications que vous donnez sont très importantes, mais comme vous le dites l'artiste est seul et le reste souvent. Cependant ce que recherche l'artiste c'est à se différencier, se positionner sur le marché mais peut le savent. Les efforts ne sont pas toujours couronnées de succès. En fait cela vient de la différence entre le premier et le deuxième marché. Les galeries ont leur importance, à conditions de ne pas être en marge de ce qu'elles recherchent. Je suis personnellement confiante et reste persuadé que le travail que vous faites avec l'Académie a un impact des plus importants. Que les talents s'affichent donc et que les collectionneurs deviennent de véritables recherchistes d'artistes doués, créatifs et prolifiques...le monde en à besoin pour vivre et s'épanouir. Artistiquement Maev

Jeanmarie Laberge
2014-03-09 @ 11:23:15

Excellent. Très pertinent. En sculpture, évidemment, le matériau utilisé rend le bronze facilement dix fois plus cher que le modèle identique en plâtre ou drystone. Un métal semi-précieux, qui a traversé des milénaires donne en soi uen valeur très supérieure à l'oeuvre. Encore faut-il ne pas acheter parce que la sculpture est en bronze. Jai vu des douzaines de croutes dans ce domaine. Tout ce qui luit n'est pas or.

Jean-Marie

Gisèle Rivard
2014-03-09 @ 14:18:14

Bonjour MM caroline, merci pour la pertinence de cet article sur l'achat d'œuvre d'art,comment en faire un bon choix mais il existe maintenant plusieurs sites qui publient des œuvres et représente les artistes qui exposent sur ces sites. Plusieurs sont èa l'extérieur du pays.Il y a comme vous dite dans votre article des croütes et comme vous dites comment séparer le bon grain de l'ivraie, alors puisse que l'on publie tout. Et cela nuit énormément aux vrais artistes sérieux dans leur carrière. Dommage que cette pollution visuelle embrouille les sites, quoique comme dit quelqu'un qui n'est pas collectionneur achètera 'un coup de cœur '

Nicole Bélanger
2014-03-09 @ 16:19:57

j'aime toutes ses réflexions oui il est bon de connaître le marché de l'art. Car ça peut me guider sur mes recherches pour me démaquer des autres ce qui est un travail de longue haleine mais si exitant, que ça rapporte ou pas c'est tout de même une grande passion.

Nicole

Danielle Raspini
2014-03-30 @ 12:30:12

Voilà un exposé bien clair et d'une justesse remarquable. C’est un point qu’il est difficile d’aborder par les artistes eux-mêmes. J’attache personnellement une grande importance à la conservation de mon travail dans le temps, en employant des matières de qualité. C’est aussi un critère important. J’ai considéré longtemps avec mépris les collectionneurs qui achetaient uniquement dans une recherche spéculative. J’ai aujourd’hui bien changé d’avis car je suis certaine que nous allons très prochainement connaitre des renversements d’orientations comparables à ceux qui se sont produit fin XIXème début XXème. Les sujets et les formes d’esprit représenteront pour les artistes et les investisseurs une réelle et saine complicité. Je le dis avec d’autant plus de conviction que j’ai déjà ressenti les prémices de cette orientation. Avec tous mes remerciements. Danielle Raspini Voilà un exposé bien clair et d'une justesse remarquable. C’est un point qu’il est difficile d’aborder par les artistes eux-mêmes. J’attache personnellement une grande importance à la conservation de mon travail dans le temps, en employant des matières de qualité. C’est aussi un critère important. J’ai considéré longtemps avec mépris les collectionneurs qui achetaient uniquement dans une recherche spéculative. J’ai aujourd’hui bien changé d’avis car je suis certaine que nous allons très prochainement connaitre des renversements d’orientations comparables à ceux qui se sont produit fin XIXème début XXème. Les sujets et les formes d’esprit représenteront pour les artistes et les investisseurs une réelle et saine complicité. Je le dis avec d’autant plus de conviction que j’ai déjà ressenti les prémices de cette orientation. Avec tous mes remerciements. Danielle Raspini

hellmuth
2014-03-31 @ 09:38:21

Madame, vous dites que vous êtes certaine que nous allons très prochainement connaitre des renversements d’orientation picturale comparable à ceux qui se sont produit fin XIX ET XXéme. Mais cela existe, l’artmétallescent en est la preuve. Cet artiste qui s’exprime avec des poudres métalliques ne peut se faire connaître par manque de moyen financier. Si non il y a longtemps que cette révolution picturale serait sur le marché.

Caroline Bruens
2014-04-15 @ 12:09:27

Suite à vos réactions à mon edito, des collectionneurs ont communiqué avec moi. Avis aux collectionneurs : ne vous gênez surtout pas pour me poser des questions. Je me fais toujours un devoir de vous répondre. Et croyez-moi, il existe actuellement, pour vous, une magnifique oeuvre d'art pour améliorer votre vie. Étalez les versements, louez, mais achetez des oeuvres de nos artistes.

Caroline Bruens
2014-05-12 @ 11:57:28

C'est facile, madame Ravary, il faut se fier à l'Académie. L'opinion des pairs est vraiment valable. Donner l'heure juste au collectionneur.

 

Ajouter un commentaire

Nous lirons tous vos commentaires et nous apprécions que vous nous les envoyiez. Vous devez comprendre que nous nous réservons le droit de les publier seulement s'il suscite un intérêt pour les autres visiteurs de l'Académie.

Nom:
Courriel:
Commentaires:

Les créations artistiques présentées sur les sites de l'AIBAQ sont protégées par le droit d'auteur. Toute reproduction sans le consentement de l'auteur est illégale et peut faire l'objet de poursuites judiciaires.
 
Les auteurs conservent l'entière responsabilité de leurs textes et ne présentent pas nécessairement les opinions de l'Académie (AIBAQ.)

© Copyright A.I.B.A.Q. 2005-2019 - Tous droits réservés