art quebec artistes peintre sculpteur
Galerie d'art
Galerie d'art
artiste peintre quebec



Devenir
    

... AUTOMNE 2005
 [24-09-2005]

PEINTRES EN HERBE
 [02-09-2005]


Fils RSS    [VERSION PDF]      Par Diane Forest | le 2007-06-14

L'AQUARELLE : LA PEINTURE DE LA LUMIÈRE ! Chronique # 2

1ère année - Chronique Diane Forest - No 2 - Juillet 2007

L'AQUARELLE : LA PEINTURE DE LA LUMIÈRE

Diane Forest, AIBAQ, SCA, IAF, auteure.

                                          «Meliora cogito» (J’aspire à l’excellence.)                                                                                

«Les couleurs dans la peinture sont des leurres qui persuadent les yeux, comme la beauté des vers dans la poésie.» Nicolas Poussin 

_____________________________________________________________

Dans cette chronique-ci, je vous suggère de porter une attention très particulière au chapitre qui décrit et explique le nom générique de la couleur, parce qu’elles sont des connaissances importantes que je vous suggère d’acquérir dans cette ère du XXIe siècle, ère de la connaissance, des médias et de la haute définition où chaque couleur possède sa propre longueur d’onde établie, dont je vous reparlerai un peu plus tard, ainsi que des nouveaux paramètres de la roue des couleurs. Ce chapitre sur le nom générique vous fera pénétrer au cœur même des noms véritables des pigments et ce nouveau vocabulaire pourra, par la suite, vous aider dans votre démarche de recherche de vos couleurs.

Que signifie le nom générique de la couleur selon l'index C.I.? L’information la plus importante dont il faudra se souvenir est la suivante :

Le nom générique de la couleur selon l'index C.I. représente la référence internationale, codifiée et normalisée, diffusée par (The Society of Dyers and Colorists et l'Américan Association of Textile Chemist and Colorist). (Le nom est diffusé en anglais, la langue universelle.) C'est ouvrage très important est réalisé pour aider à «s'y retrouver», au mieux, dans le dédale mondial des substances colorées naturelles, artificielles ou synthétiques présentées sous forme de pigments ou de colorants. Il définit les noms des substances, le système de codage commercial, les noms et les adresses des fabricants, les particularités d'emploi des matières et des substances, ainsi que la résistance à la lumière, à la chaleur et aux réactifs chimiques, etc.

Il est très important d'observer que le nom de classement des pigments dans cet ouvrage, sur nos tubes ainsi que sur les nuanciers fournis par les fabricants, se présente sous forme alphanumérique (Ex.:PY40-00000).
 

Tableau No 2

Description du nom générique de la couleur selon l’index C.I. (Colour Index International)

PY00-00000
 
Nom de la couleur selon l’index C.I. [Note 4]
 
P
Pour le type de colorant Pigment – Pigment
 
Y
Pour le nom de la couleur : toujours en anglais. Y «Yellow» jaune
 
-00

Pour le nom précis de la couleur de 1 à 3 chiffres.  PY40Jaune de cobalt

 
-00000

Dénomination et transformation chimique du pigmentPY40-77357 Colbaltinitrate de Potassium. Peut être formé de 4 à 7 chiffres habituellement visibles sur le nuancier de couleurs du fabricant.

NY00
N

Pour Naturel.  qui identifie le type de colorant. NY24 Naturel jaune Gamboge.

BY00
B

Pour Basic – basique. [Note 5] identifie le type de colorant. BY-2 Jaune auramine.

 
  
 
 
TABLEAU NO 3

Description des pigments de couleurs selon leurs noms génériques

Py
Pigment yellow
 jaune

Py35 Jaune de Cadmium Ny24 Gamboge

Po

Pigment orange
orange
Po20 Orange de Cadmium ­ Po49 Quinacridone Gold
Pr
Pigment red
rouge
Pr108 Rouge de Cadmium – Nr4 Carmin 
Pv
Pigment violet
Violet
Pv15 Ultramarine Violet – Pv19 Quinacridone Violet
Pb
Pigment blue
bleu  
Pb27 Bleu de PrussePb29 Bleu Ultramarine
Pg
Pigment green
vert

Pg7 Vert PhthalocyanninePg19 Vert Cobalt

Pbr

Pigment brown
brun
Pbr7 Ombre brulé – Nbr8 Brun Van Dyke
Pbk
Pigment black
noir

Pbk9 Noir d'IvoirePbk6 Noir de Bougie

Pw
Pigment white
blanc
P4 Blanc de Chine – Pw6 Blanc de Titane


Je vous entends me demander, pour quelle raison serait-il important d'apprendre et de me fier aux noms génériques d'un pigment? Et bien voilà, pour plusieurs raisons : 
  1. Un fabricant de peinture utilisera un pigment ou un mélange de pigments pour fabriquer une couleur précise selon le nom commercial que cette couleur porte et un autre fabricant pour le même nom utilisera un ou d'autres pigments. (Voir tableau No 1 – Chronique No1).
  2. Les fabricants de pigments peuvent même vous vendre une couleur avec un pigment de moins grande qualité pour le même prix qu'un de meilleure qualité. Vous me dites : comment les reconnaître? La première étape de cet apprentissage sera bien sûr d'observer tous les tubes de peinture que vous avez en mains et de lire ce qui est inscrit comme pigment contenu dans vos tubes c'est ainsi que débutera votre reconnaissance des noms génériques de vos pigments selon l'index C.I.
  3. Imaginons que vous êtes dans un merveilleux voyage dans un pays dont vous ne possédez pas la langue vous vous retrouvez ainsi incapable de lire ce qui est écrit sur les produits disponibles. En connaissant le nom générique, vous pourrez plus facilement reconnaître vos couleurs, car c'est une norme internationale.
  4. Si votre couleur est discontinuée ou momentanément non disponible, chez votre marchand, vous pourrez plus facilement retrouver votre pigment indisponible dans une autre marque commerciale si vous connaissez son nom générique.

Je pourrais ainsi continuer de vous décrire une multitude d'autres raisons.

Que veut dire le mot «HUE» sur certains tubes de peinture?

On peut lire parfois «Cobalt Blue Hue», nom dont la traduction française est «Nuance Bleu de Cobalt». Malgré la croyance populaire qui fait dire que l'expression «Hue» signifie couleur indélébile (qui ne peut être effacée), le mot «Hue»- signifie en réalité teinte, nuance. Il indique que la couleur à laquelle on ajoute cette expression n’est qu’une imitation de la couleur originale.

Ces couleurs «Hue» se retrouvent généralement dans la qualité dite « étudiant», ou de moins bonnes qualités, mais il arrive parfois aussi qu’on les retrouve dans la qualité «artiste». C’est le cas de la couleur Bleu de Manganèse qui devrait correspondre au pigment Pb33 mais dont on a cessé la production étant donné sa trop grande toxicité. On lui a substitué le Bleu de Manganèse Hue, Pb15, qui est en réalité un Bleu de Phthalocyanine et qui ne ressemble en rien à la couleur originale.

Les couleurs Hue sont souvent composées d’un ou de plusieurs pigments, et ces imitations sont souvent vendues aux prix des couleurs originales. Le Jaune de Cadmium Hue, de Cotman, est composé de Py175 Jaune de benzimidazolone et Py65 Jaune Arylide.

Vous réalisez dès à présent combien il est important d'apprendre à lire les étiquettes sur vos tubes de peinture, parce que vous ferez des découvertes inattendues. C’est promis! Pour vous aider à vous y retrouver un peu plus facilement, consultez le tableau No 4 – Chronique No 3 qui suivra le mois prochain.  Vous y retrouverez : Les groupes de pigments, les variétés de prix et des exemples de couleurs selon ces groupes ce qui vous aidera à faire l’association du vrai nom commercial et générique de chaque pigment qui y est inscrit.

Il sera impossible de vous fournir un tableau complet vu les trop grands échantillonnages de pigments qui existent sur le marché. J’ai donc choisi les plus populaires pour faire ce tableau.

Comment ferais-je le bon choix de pigments?

Un artiste débutant ou non expérimenté peut s’interroger longuement sur les pigments qu’il devrait acheter. Je lui conseille de se procurer différents nuanciers (chartes) de couleurs fournis gratuitement par les différents fabricants de ces couleurs.
 

On retrouve dans ces nuanciers les indications de nom commercial de chaque couleur, le nom générique de la couleur selon l’index, le numéro de la «série» à laquelle la couleur appartient et d’autres informations concernant le degré de permanence, de durabilité et de transparence des pigments que nous verrons plus en détail dans les chroniques ultérieures.

Suivra dans la prochaine chronique…

Comme je l’ai mentionné plus haut, on approfondira les divers groupes de pigments et leur prix ainsi que plusieurs autres caractéristiques qui doivent être connues et pris en compte dans l’achat et l’utilisation de ces couleurs, comme celui du degré de leur permanence, de leur transparence, du degré de leur toxicité, etc. C’est aussi le cas pour les liants qui interviennent dans leur fabrication.  Ce sont là certains des points qui seront traités dans les prochains articles.

À la fin de cette série de chroniques, vous serez alors plus en mesure de mieux déterminer la durée de vie de vos œuvres. Bonne suite.

[4] Nom de la couleur selon l’index (C.I.). Lors de la lecture de vos tube vous sous apercevrez que parfois les pigments sont inscrit ainsi Py3.42. Ce n’est que l’abréviation de Py3, Py42 et non la dénomination et transformation chimique du pigment.

[5] Basique - colorant (Note 3 – Chronique No 1) soluble dans l'eau, les alcools (méthanols) et nombreux autres solvants. La puissance colorante des basiques est habituellement meilleure que les pigments, ce qui rend leur application et utilisation plus économique, mais par contre leur résistance à la lumière est généralement moins bonne.

Certains numéros des chroniques publiées antérieurement dans l'Aquarelliste de la SCA sont encore disponibles.

Caroline Bruens. Collaboratrice.

 



Les créations artistiques présentées sur les sites de l'AIBAQ sont protégées par le droit d'auteur. Toute reproduction sans le consentement de l'auteur est illégale et peut faire l'objet de poursuites judiciaires.
 
Les auteurs conservent l'entière responsabilité de leurs textes et ne présentent pas nécessairement les opinions de l'Académie (AIBAQ.)

© Copyright A.I.B.A.Q. 2005-2017 - Tous droits réservés